Petite SUPPLIQUE ouverte à nos évêques

Excellences, depuis 40 jours, nous faisons nos courses, nous avons des contrôles policiers, en revanche nous ne recevons plus les sacrements. Parce qu’ils s’éloignent de nous, nous finissons par avoir, vis à vis de la messe « en chair et en os » et de la confession, ce sentiment irrationnel et nébuleux de danger, que nous n’avons pas…